J3 : St Florent – Calvi


Jour précédent Jour suivant

Nous debutons la 3ème journée de notre tour de Corse en 15 jours à 10h30 par la visite de la citadelle de Saint-Florent. Depuis le parapet, la vue s’étend sur le port et les montagnes. Dans la vieille, ville on flâne avec plaisir à travers les ruelles tortueuses bordées de placettes fleuries de lauriers roses. A 1 km en direction Poggio-d’Oletta, l’Eglise Santa-Maria-Assunta est l’ancienne cathédrale romane du Nebbio (1140). Elle présente les reliques de St Flor, soldat romain qui subit le martyre au 3ème siècle.

Citadelle de St-Florent, CorseGolfe de St Florent, CorseCentre ville de St-Florent, CorseEglise Santa-Maria-Assunta, ancienne cathedrale du Nebbio, Corse

Continuant la route vers l’ouest, nous longeons le maquis odorant du désert des Agriates. Les paysages du désert évoluent au fil des kilomètres, du plus minéral au plus verdoyant. La route rejoint ensuite le bord de mer et nous fait profiter d’une vue magnifique sur les falaises qui surplombent la mer.

Désert des Agriates, CorseDésert des Agriates, CorseDésert des Agriates, CorseRoute avant d'arriver à L'Ile Rousse (N197)

A notre arrivée à l’île Rousse, un vent exceptionnel de 100km/h déchaine la mer. Nous profitons de cette escale pour flâner sur la place du marché couvert et déguster (et acheter!) du miel de la région. Petit détour par la place Pauli ornée de ses majestueux palmiers qui entourent le buste du fameux conquérant des mers, Pascal Paoli. Nous choisissons le restaurant U Libecciu pour une petite pause repas. La décoration est très originale (jusqu’aux toilettes) et le repas excellent : loup grillé avec courgettes, pomme de terre et polenta, lasagnes au brocciu (fromage frais de Corse) et desserts au chocolat.
Malgré un vent toujours soutenu, nous nous aventurons sur l’île de la Pietra dont la montée nous guide jusqu’au phare. La vue est magnifique et les couleurs de la roche se mêlent à la végétation avec un charme bluffant, sans parler de la mer qui nous entoure.

Place Paoli à l'Ile Rousse, CorseLe port de l'Ile Rousse, CorseIle de la Pietra, CorseIle de la Pietra, Corse

De nouveau sur la route, nous atteignons le village de Pigna où les artisans présentent leurs produits locaux. C’est un plaisir de parcourir Pigna de ruelles en ruelles pour découvrir ces très jolies bâtisses aux allures de cavernes d’Alibaba: les canistrelli (petits gâteaux corses), confitures et liqueurs de châtaignes, de cédrat, vins, saucissons et mélange d’épices du maquis (myrte, thym, laurier) charment tous nos sens.

L'Ile Rousse, CorseVillage de Pigna, CorseVillage de Pigna, CorseVin d'Aperitif Corse, au village de Pigna

Sur la route en direction de Calvi, nous passons devant des mausolées, ces tombes familiales qui ressemblent à un regroupement de petites chapelles installées au milieu des montagnes. Nous faisons halte dans l’un des plus beaux villages de France, Sant’Antonio, d’où l’on peut s’offrir une vue panoramique sur la Balagne. Puis nous plantons la tente à Calvi, à l’abri du vent, au Camping Paduella (contact info).

Mausolées corses, CorseVillage de Sant’Antonio, CorseVillage de Sant’Antonio, CorseLa Balagne, vue du village de Sant'Antonio


Jour précédent Jour suivant

3 réponses à J3 : St Florent – Calvi

  1. Joséline dit :

    Bonjour,
    Je vois que vous avez passé par la D81 pour rejoindre l’île-Rousse. Dans le Michelin, on indique que cette route se fait seulement en 4×4. Est-ce que vous avez ce type de véhicule ou bien, vous avez pu le faire en berline?

    Merci!

    • Joséline dit :

      Désolée, on parle d’une autre petite route qui croise et celle-ci est pour les 4×4!

  2. corse DMC dit :

    La route du désert des Aggriates qui tombe dans la mer est magnifique. C’est une de mes plus belle « image » de Corse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.