J10 : Porto-Vecchio – Bonifacio


Jour précédent Jour suivant

La fréquentation des plages du sud de Porto-Vecchio est à la hauteur de leur succès. Nous commençons par la célèbres plage de Palombaggia, et sa partie privée Tamaricciu, qui se cache derrière une large pinède pour mieux révéler son eau transparente et ses rochers ocres ou d’un blanc somptueux.

Plage de PalombaggiaPlage de PalombaggiaPlage de Palombaggia

Nous poursuivons avec les plages de Sta Giulia et Rondinara, qui sont  malheureusement victimes d’un tourisme envahissant et bruyant en pleine saison estivale. Le monde qui s’engouffre dans ces criques et s’étale sur les plages en gâchent la beauté naturelle et le côté sauvage. Nous ne pouvons qu’imaginer les lieux en dehors des mois de juillet et août, retrouvant le son harmonieux du clapotis des vagues et son charme originel. Vraiment, cette partie de la côte Est contraste avec les paysages sauvages et apaisants du nord de la Corse.

Plage de RondinaraPlage de RondinaraPlage de RondinaraPlage de Rondinara

En fin de journée, nous plantons la tente au Camping l’Araguina (contact info), à l’entrée de la ville de Bonifacio, tous les hôtels étant complets. Puis nous passons la soirée à découvrir Bonifacio by night en flânant entre les impressionnants yachts amarrés au port. Nous repérons les kiosques au niveau des quais, et réservons notre billet de bateau pour la visite des Iles Lavezzi le lendemain. La balade se termine au bar « côté fruit » où l’on nous sert de délicieux cocktails de fruits frais.

Port de Bonifacio de nuitYacht au port de BonifacioCitadelle de Bonifacio de nuitCocktail de fruits frais sur le port de Bonifacio


Jour précédent Jour suivant

Une réponse à J10 : Porto-Vecchio – Bonifacio

  1. TRINH dit :

    bonjour, votre parcours est impressionnant, j’aimerais vous demander s’il est possible de partir un peu à l’aventure au niveau des campings, je pars bientot avec mon petit garçon de 6ans et nous aimerions faire un peu le tour de l’ile, j’ai carrément pris un mois autant en profiter, mais je ne sais pas du tout à quoi m’attendre arrivée là bas, camper dans la voiture ne me fait pas peur mais voilà la peur de l’inconnu…il ya tellement de choses à voir ! et c’est vrai que le confort d’un camping est indéniable, mais réserver tant de mois à l’avance sans savoir ou on va…merci de vos infos !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.